-5

Avis des utilisateurs

On ne s'y attends pas...

 – 
MisterTommy41
 – 
2016-07-18
À vrai dire lorsque Oxygène, Équinoxe, Rendez-Vous etc sont sortis, je n'étais pas né... Cependant, les ayant écouté un nombre incalculable de fois, je peux dire que cet album ne colle pas du tout avec le style "futuriste" de Jarre. Je me demande également en quoi une collaboration est nécessaire quand on s'appelle Jean-Michel Jarre ? Si je devais désigner des titres qui correspondent le plus à son style d'autrefois, je dirais The Time Machine (titre 1) et Zero Gravity. Dans ces titres on retrouve les sons harmonieux et doux d'Oxygène et la fameuse harpe laser qui a tant joué dans le succès de Jarre. Pour les autres titres, je suis assez déçu, et, comme écrit dans les précédents avis, Jarre essaye de s'adapter à la nouvelle génération de musique électronique.
Pour conclure, je suis assez déçu car nous ne retrouvons pas le style Jarre qui est unique et que tout les fans attendaient tant..

Excellent !

 – 
JNRC
 – 
2016-05-15
Très bon cet Album bravo …. même maman depuis Oxygène est une inconditionnelle de Jean Michel Jarre , à 84 ans il la fait rêver … Merci Jean Mi pour ce bonheur !

JMJ 👌🏾

 – 
Yanshinji
 – 
2016-02-02
JAi tte sa discography donc je vais pas louper ceci ca cest sur !!!!

Franchement mauvais

 – 
Juanmaster
 – 
2015-11-30
A part le premier morceau, le reste de l'album n'est que de la soupe ennuyeuse. A déconseiller

Name-dropping

 – 
Maurice Colonne
 – 
2015-11-01
Grand inventeur de musak au synthétiseur, Jean-Michel Jarre, à l'image de Cerrone, court depuis la fin des années 90 après une crédibilité de mentor auprès d’une génération de musiciens électroniques qui ne s'est jamais réclamé de son héritage supposé.
La présence de 3D, Laurie Anderson ou John Carpenter dans cette ringardise est assez consternante et ne contribue pas faire de lui un musicien culte de la scène dont il se réclame, 20 ans après.

JMJ le retour

 – 
Ludoep
 – 
2015-11-01
Ok, on est plus dans les années 70, alors oui, la musique de JMJ change, pour ceux qui n'aime pas ... C'est pas grave, ressortez vos vinyles du placard et faites vous plaisir .
Moi j'aime les artistes qui prennent des risques et qui se renouvellent pour plaire à la nouvelle génération . JMJ est de ceux là, et c'est tant mieux ! Et oui sur cet album, on sent bien la patte du maitre sur certains morceaux, et oui pas sur tous puisqu'il est en partenariat avec d'autres grands artistes ... qui viennent donc aussi mettre leur touche à de bons marceaux . Allez JMJ, vivement la suite !

Enfin! Magnifique !

 – 
XavierTr
 – 
2015-10-25
Très belle cohérence des morceaux qui s'enchaînent à merveille. Un délice musical plein de surprises! On retrouve le style Jarre avec une pointe de modernité. Le morceau Timemachine semble emprunter des sonorités et rythmes qui ont marqués l'œuvre de JMJ, du pur plaisir!
Vivement Electronica 2 au printemps 2016

Très bon.

 – 
Binouz62
 – 
2015-10-23
Fan depuis tout petit, je me passais en boucle son concert à Barcelone du début des années 90.
J’ai fait un petit détour également sur les albums Zoolookology & Aero qui m’ont fait passer un bon moment tout en me laissant un peu sur ma faim.
Dans ce nouvel album, on retrouve toutes les sonorités, les instruments qui ont toujours fait sa marque de fabrique, le tout subtilement mélangé avec le style reconnaissable de ces « guests ». Pas du « 100% JMJ » sur ces titres donc mais plutôt un 50-50 très appréciable qui permet à JMJ de revenir sur le devant de la scène sans pour autant trop s’exposer.
Mais ces collaborations font leurs "petit effet" (je trouve la collaboration avec John Carpenter géniale) et m’ont fait découvrir des artistes qui m’étaient inconnus (Little Boots notamment).
J’attends Electronica 2 pour voir où mèneront les autres collaborations, et j’attend surtout l’album qui suivra pour voir comment à évolué le style musical personnel de l’artiste.
A suivre...

Très agréablement surpris

 – 
Jacquemart81
 – 
2015-10-23
Suivant Jean-Michel Jarre depuis les "Rendez-vous", j'avais été un peu déçu du rendu des concerts en intérieur ou d'albums plus récents. Cet album me surprend très agréablement. Je le découvre tout en rédigeant cet avis.

Portrait de famille(s)

 – 
Le schtroumpf 70's
 – 
2015-10-23
Le temps n'a pas de prise sur Jean-Michel Jarre, tous ceux qui l'ont rencontré témoignent de sa curiosité insatiable à 67 ans. Cet "Electronica" prouve qu'il a su trouver dans la scène électronique actuelle des univers dandy (Gesaffelstein, Little Boots, Air), exalté (M83, Armin) ou paranoïaque (3D) qui renversent l'image assez lisse des mélodies analogiques qui ont construit ses succès des premiers albums pour un univers beaucoup plus pointilliste.
Cet album est beaucoup plus texturé que Téo et Téa (voir les 90 pistes de "Close your eyes"), hyper varié et parfois déroutant (l'hyper mélancolie de Moby prend plusieurs écoutes à apprécier) L'apport de noms établis de l'électronique comme Vince Clarke, John Carpenter ou Tangerine Dream finissent d'établir cet album comme une déclaration d'amour de Jarre aux amoureux des machines.
Portrait de famille avec 60 ans de musiques électroniques, couplé avec la voix de Laurie Anderson et le piano de Lang Lang pour nous rappeler que nous sommes de chair et pas prisonnier d'un monde de pixels.
Le continus mix est un must qui rappelle les albums à thème de ses débuts.

Mitigé - Part I/PartII/PartIII/PartIV

 – 
ephde
 – 
2015-10-22
Fan depuis les débuts de JMJ, je me retrouve dans tous les avis lus ici. Il se régénère au contact de la jeunesse et des néo-électro. Soit. C'est souvent malin et bien fait, l'homme est intelligent et si talentueux. Mais mon voeux, comme certains, est qu'il nous enfante un "album" jarrien qui transcende technique et composition. Tout le monde maintenant a un Fairlight (voire 1000 fois mieux) sur son iPhone, les sonorités exceptionnelles ne sont plus l'apanage des grands. Mais je crois que JMJ a la maturité pour nous étonner encore entre simplicité des accroches harmoniques et complexité sérielle des phrasés mélodiques sans tomber dans la nostalgie...

Excellent

 – 
Khat-djinn
 – 
2015-10-22
Jmj possède un vrai talent et sait l exploiter cet album fait rêver bravo ! Ceux qui proposent un french bashing lors de leurs commentaires ou articles ( le monde pour ne pas le citer ) semblent oublier les performances de l homme et de l artiste ... Semblent incapable d en faire au moins de même!! M.Jarre bravo et respect.

old fashioned

 – 
SHANNA
 – 
2015-10-21
très old fashioned, mais pourquoi pas… il y a tellement mieux en musique électronique de nos jours. Tellement plus frais, plus recherché, plus original, plus sophistiqué avec un son énorme et clair.

excellent

 – 
CaroTexMa
 – 
2015-10-20
Un très très bel album, différent de ceux des débuts de Mr Jarre certes mais enivrant, captivant, "inquiétant", dynamisant, euphorisant et qui n'est pas sans rappeler "Métamorphoses"... la patte de Mr Jarre y est palpable, ses collaborations tès interessantes. J'attends la sortie du volume n° 2 avec une certaine impatience, curiosité mais avant tout j'attends de pouvoir profiter pleinement de ces nouvelles compositions autour d'un superbe concert... Mr Jarre intemporel, qui sait au moins se renouveler lui et se différencier des autres...à écouter en boucle... et sans modération.

La classe d'antan et d'aujourd'hui

 – 
nikquo
 – 
2015-10-20
Jarre a le mérite de proposer un album qui sent bon la nostalgie électronique élevée à la modernité de 2015. Évidemment tout n'est pas parfait mais cet opus vaut le détour, ne serait-ce que par le grand nombre de titres, vous en trouverez un qui vous convient.

tout est bon!!

 – 
libell80
 – 
2015-10-20
rien à dire c'est superbe!!! vive jm jarre!!!!

L'opportunisme ne paie pas toujours

 – 
Oncle Bob
 – 
2015-10-19
Jarre est un malin. Comprenant dès les années 80 que sa musique était "dépassée" (ce qui est malgré tout discutable vu la popularité et le regain pour ses anciens albums qui restent à ce jour ses meilleures ventes), il a essayé et essaye toujours de coller aux tendances du moment. Il y a eu des résultats intéressants (je pense notamment à "Zoolook") d'autres plus mauvais ("Geometry Of Love", "Téo & Téa"… ).
Là il essaye désespérément de se raccrocher aux branches de la scène électronique actuelle… Mais voilà, ça tombe à plat. Jarre n'est plus à l'avant-garde depuis belle lurette et ça s'entend vraiment. Jarre n'a jamais été techno ni trance, ce n'est pas sa culture (curieux qu'on l'ai parfois surnommé "godfather of techno", car à l'évidence c'est bien plus des groupes comme Kraftwerk qui le sont).
Pourtant la brochette de collaborations était intéressante dans l'ensemble. Mais le résultat ne reflète qu'une juxtaposition maladroite et peu inspirée de personnalités musicales qui est de plus mal produite et sent bien plus l'opportunisme que la sincérité. Et faute d'inspiration, le résultat est qu'il n'y a aucun "hit" là-dedans, ce qui ne serait pas nécessairement un défaut s'il y avait des choses vraiment intéressantes et/ou barrées à savourer. Or là on a juste de la soupe. Tout juste de quoi passer l'hiver mais pas plus.

Très bon

 – 
Cowboyvince
 – 
2015-10-18
Quoiqu'en pense les plus puristes et les plus frustrés, JMJ nous propose la un son bien conforme à celui qui a forgé sa légende. Les collaborations sont intéressantes car il s'agit justement de "collaborations" à proprement parler entre des artistes qui peuvent se complémenter le temps d'une œuvre et non de simples featurings de "pistons marketing". Je ne suis pas déçu et attend le volume deux avec impatience. JMJ reste l'un des plus grands pionniers de l'electro et cet album n'enlève rien à son palmarès.

NeXT

 – 
Ted3D
 – 
2015-10-18
Passer votre chemin et votre carte bleue !!! Nul !

yesssssss!

 – 
usetype
 – 
2015-10-18
Conquistador est top !!!!

Je me souviens

 – 
FBG2A
 – 
2015-10-17
Jean-Michel Jarre nous a concocté des pépites depuis ses débuts. Merci de nous donner rendez-vous avec ce nouvel opus! La musique est faite de rencontres et d'associations : il y aura eu Francis, Michel, Joachim... Maintenant, il y a Armin and cie. Mais voilà, le public en veut toujours plus et campe sur ses bons souvenirs. Pourtant, la musique, comme le reste, ça évolue. Je vois mal (et la maison de disques encore moins) un artiste ressortir la recette d'il y a 40 ans... Il y aurait un problème. Continuez à nous faire rêver et pourquoi pas une future association avec David et Schiller? la partie 2 nous réservera certainement de bonnes surprises!

Frais et moderne !

 – 
Arno
 – 
2015-10-17
Très bon album, avec de belles collaborations variées et inattendues. Arrêtons d’être nostalgiques d’Oxygene ou Equinoxe : ces albums resteront intemporels et ne pourront plus jamais être égalés.
Personnellement, j’en ai marre de la mode « retour aux sources ». Je préfère quand les artistes prennent des risques, innovent, expérimentent, collaborent et s’inspirent d’autres courants musicaux.
Alors là, au moins, nous avons du frais, du moderne, de l’enthousiasme sans tomber dans la playlist « commerciale » (je vous mets d'ailleurs au défi de trouver un seul morceau de cet album diffusé sur une radio FM de très grande écoute)…
Le tout excellemment bien produit avec un son vraiment énorme et malgré tout, toujours la "Jarre touch".

Un parfait album de collaborations

 – 
Peety93
 – 
2015-10-17
Ce n’est pas du pur JMJ mais c’est ce que j’attendais dans toutes ces collaborations. On y retrouve la « patte » de chacun et c’est top. c’est une vrai réunion de famille qui rassemblera les inconditionnels du genre.

Pas mauvais

 – 
PierreChapuis
 – 
2015-10-16
Les 2/3 des collaborations sont plutôt fructueuses, le 1/3 restant est moyen...
J'attendais de ces collaborations quelques surprises musicales... difficile apparemment de sortir des sentiers battus par Jarre ou Kraftwerk à l'aube de l'électronique.
En demi-teinte donc, mais tout de même agréable à écouter. J'attend de voir le second volume à paraître en avril 2016 (collaboration avec Rone, Kraftwerk ou encore Jon Hopkins ?)

La puissance pure

 – 
Patrice74
 – 
2015-10-16
Juste magique vivement la partie 2 pour noël

Merci

 – 
litophe
 – 
2015-10-16
Merci à vous Monsieur Jarre. Vous m'avez manqué. Je retrouve la mélancolie qui vous caractérise dans certains morceaux.

Les héros sont fatigués… :(

 – 
Emulator II
 – 
2015-10-16
La première question qu'on peut se poser à l'écoute de cet album ce serait « mais où est donc Jean Michel Jarre ? », et surtout « qu'est-il arrivé à sa musique ? ». Il y avait une époque — certes bien lointaine, maintenant — où Jean-Mi savait nous pondre une mélodie imparable avec une atmosphère unique. Il y avait une idée forte, un musique qui faisait rêver et allait droit au cœur. Tout le monde se souvient encore d'Oxygène IV, Equinoxe IV, Les Chants Magnétiques II, et même (du très pompier) Rendez-Vous IV, pour n'en citer que quelques uns. Oui, à cette époque, il y avait du génie chez Jean Michel Jarre, et je ne me lasse pas de réécouter ces albums légendaires.
Mais ici, c'est peine perdue, tout ce qu'on entend c'est une « Electronica » bien fade, sans mélodies marquantes et surtout sans aucune originalité ! Et ce malgré les diverses collaborations. Ça sonne « syntoche » actuel, tendance preset d'usine (malgré l'utilisation des ARP 2600, VCS 3, Eminent et autres machines « vintage » légendaires). C'est simple, il suffit de comparer cette « soupe actuelle » à n'importe quel album de Jean Michel Jarre de la grande époque pour réaliser à quel point ça sonne plat tant du point de vue mélodique que du point de vue sonore. À aucun moment on n'a de frisson, c'est un désert de sons et de séquences sans âme. L'inspiration est à l'évidence complètement absente d'« Electronica » (sauf peut-être pour certains amateurs de musique « Flunch », voir plus bas qui crient au génie à la moindre daube).
C'est triste à dire mais ni Vince Clarke, ni John Carpenter, ni Laurie Anderson, ni Tangerine Dream (R.I.P) et encore moins Pete Townsend (là on touche le fond !) — parmi les « vétérans » — ne parviennent à rehausser un tant soit peu la fadeur, à insuffler une âme à cette « cuisine de sons » surgelée plus proche d'un « Flunch » que d'un quelconque restaurant étoilé. Ceux-là aussi sont à l'évidence (très) fatigués et n'avaient visiblement rien d'intéressant à dire (mais bon pour certains, on le savait déjà).
Quant à la nouvelle génération (Air, Little Boots, Moby, Gesaffelstein, M83, etc. ) Ça ne fonctionne pas d'avantage. On a l'impression en outre que chacun d'entre eux, plutôt que de donner le meilleur, a livré plutôt dans le moyen, voire carrément le médiocre.
Bref, c'est triste à dire, surtout pour un fan de (très) longue date de Jean Michel, mais voilà encore un album a passer par les pertes et profits. Mais à force, et depuis maintenant près de 20 ans, j'ai hélas pris l'habitude…

Du Nouveau JMJ

 – 
Valentind1993
 – 
2015-10-16
Très bon Album avec des morceaux avec des Artistes Modernes et celebres comme Boys-Noize, Moby, M83, Massive Attack…
Avec une belle touche de Jean-Michel Jarre
Juste Parfait

He's back

 – 
Fred de maurin
 – 
2015-10-15
Enfin un bon album ,à part 3 ou 4 morceau le reste est d'un bon voir très bon niveau, son meilleur depuis oxygène 7-13

Où est la muse ?

 – 
iarwainbenadar
 – 
2015-09-03
J'écoute Jean-Michel Jarre depuis que j'ai 8 ans. J'en ai 48. J'ai suivi son parcours depuis le début de sa carrière.
Il y a eu la première époque, la meilleure, d'Oxygène à Zoolook. Une musique inspirée, parfois grandiose. Puis Il y a eu "Rendez-vous" et j'ai senti le bonhomme glisser." Révolution" a confirmé cette tendance. "Chronologie" m'a redonné un peu d'espoir, vite éteint par "Téo Téa". Peut-être que Jean-Michel s'était-il surpassé pour prouver quelque chose à son père Maurice, ou se prouver à lui même qu'il pouvait faire aussi bien, voire mieux que son père. Mais depuis Zoolook, rien. La muse est partie. Depuis, j'ai l'impression qu'il la cherche.
Il la cherche dans la techno et l'électro, et cet album, c'est comme s'il voulait redonner une nouvelle énergie, un nouveau souffle à sa musique, après avoir errer dans les méandres d'une électro-bobo pour le moins confidentielle. La collaboration avec Tangerine Dream était attendue des fans depuis des lustres, et intervient juste à temps et presque trop tard : le grand Edgar Froese s'étant cassé la pipe peu de temps après.
Pour le reste, JMJ aurait mieux fait de chercher sa muse du côté d'Asura, d'Aes Dana, de Solar Fields ou de Carbon Based Life Forms, plus proches de son l'époque glorieuse du cultissime Equinoxe.

HYPER JARRE

 – 
olivier twist
 – 
2015-09-03
Quel nouvel album
j'adorais avant mais toujours maintenant
on attend la sortie avec impatience
J'adore j'adore j'adore

Sans moi...

 – 
🎄🍎🍾🍴⛺️⛪️🇫🇷✝🎀⛱📽
 – 
2015-08-15
Ok du JMJ retouché par des dj pour entendre les bouses qui nous saoulent à la radio...euhhhh sans moi donc !
JMJ est définitivement mort !

Soupe immonde!

 – 
Freddy691
 – 
2015-08-09
A force de vouloir à tout prix faire de la zic hyper commerciale et dance , Jarre nous pond une belle daube sans mélodies! A éviter ....car indigeste.

Simple Twist

 – 
Kenneth,A
 – 
2015-08-09
JMJ surfe avec le temps, et il a bien raison. Il n'appartient pas à une seule génération, il se régénère avec le temps. Sa collaboration avec d'autres Artistes prouve son ouverture. Loin d'être à blamer, le Maître apprend toujours comme UN grand, et c'est UN atout majeur!!!
Continue dans ta voie Artiste, t'as tout ton temps.

Stardust

 – 
Fred venom
 – 
2015-08-05
La perfection a 66ans réaliser un exploit pareil se remettre au goût du jour ... C'est impressionnant... Très bonne homogénéité dans le titre stardust on reconnais la touche et les instruments des 2 artistes

stardust

 – 
d'alex
 – 
2015-08-03
magnifique!!!!!!!!!!
topissime

Du nouveau avec l'ancien

 – 
zefrantz
 – 
2015-08-01
Je comprends certaines personnes qui écoutent les titres de ce nouvel album et qui sont déçues car elles s'attendent à une révélation tel Oxygène, Équinoxe, Chants Magnétiques... À cet époque, le matériel electro étaient peu accessibles et du coup très peu d'artistes faisaient de l'électro. Ceci permettait à JMJ de surprendre (je me souviens encore de la 1ère écoute de Zoolook à me demander comment cela était possible ne connaissant pas les samplers). Mais aujourd'hui avec les softwares et harwares accessibles par tous il y a des dizaines de personnes qui composent de l'électro et qui se font un nom dans le milieu. Voir même qui nous surprennent!
JMJ n'est plus un cas isolé et je trouve très "stratégique-économique-artistique" (donc malin) de s'associer aux nouveaux talents.
Pour moi fan de la 1ère heure les morceaux sont un bon résultat entre la rencontre de matériel oldschool et des nouvelles technologies. Un bon résultat entre la pâte Jarre et les nouveaux artistes electro. Mais je ne crie pas au génie et je me suis fais à l'idée que JMJ n'est plus capable de nous surprendre... Triste mais je me suis vite consolé avec de nouveaux talents comme Röyksopp, Telepopmusic, Disclosure et tant d'autres...
Conclusion:
Merci d'avoir essayé JMJ, c'est pas mal (toujours mieux que Teo et Tea... Oh mon dieu quand j'y repense 😳) et j'imagine qu'avec plusieurs écoutes l'album trouvera à mes oreilles plus d'intérêt 😉

Je vais découvrir mais...

 – 
BachSal
 – 
2015-07-23
Merci M. Jarre,
Pas vraiment un avis mais
J'ai commencé à respirer la musique avec vous et Oxygène. De belles suites après (Souvenir de Chine, Rendez vous, Équinoxe, Révolutions, Chants M...)
Mais Oxygène était tellement nouveau.
Je vais donc découvrir ce nouvel album mais un petit rêve, si j'osais :
Ce serait possible un album avec M. Schulze et M. Vangelis, M. Jarre ?
Cela pourrait donner quelque chose de grand ?
(Juste pour mon rêve : la triade des génies enfin réunie Jarre+Schulze+Vangelis ? ;-)
Je vaisdécouvrir

Vite !

 – 
Boul'62
 – 
2015-07-21
Attends avec impatience le titre Stardust en collaboration avec Armin van Buuren !!!

Quelle surprise !

 – 
sp71_Apple
 – 
2015-07-12
Parfaitement arrangé. Back to the future ... en mieux !

Retour aux sources

 – 
MobiGeek
 – 
2015-07-12
Enfin JMJ retourne aux sources de son univers, on retrouve l’ambiance d’Oxygène et Equinoxe. Et les collaborations sont vraiment excellentes !!

Europe

 – 
Frédéric Gielec
 – 
2015-07-12
Very good concept, France, Germany, Europe are indeed the place where electronic music started, and Jean Michel Jarre one of its main pioneer.

Pourquoi?

 – 
phil3906
 – 
2015-07-12
C'est invraisemblable. Pourquoi Jarre s'obstine t'il à vouloir sortir ce genre de muzak? Ce que les fans attendent c'est une nouvelle grande œuvre qui scellera son entrée définitive au Panthéon de la musique électronique. Quelque chose de la force d'Oxygène ou d'Equinoxe ou des Chants magnétiques. Ou "Arpégiator" sur les Concerts en Chine dont Klaus Schulze lui même aurait avoué qu'il aurait aimé l'écrire. Sans oublier tout de même "En attendant Cousteau part IV" et sa longue plage d'ambient absolument géniale que n'aurait pas renié Eno. Voilà ce que c'est Jarre. Pas ces pistes certes pas désagréables à la première écoute mais loin du génie visionnaire des albums précités. On va attendre l'album entier avant de se donner une idée. Mais Jean Michel si tu lis cet avis, tu restes pour beaucoup un grand, un très grand, quoiqu'il arrive. Mais pour le prochain album, n'attends pas huit ans. Je te propose quelques titres: "Vortex", "Ouragan", "Ozone", "Photon", "Cyclone" étant déjà pris par Tangerine Dream. Et si on peut avoir une pochette signée Michel Granger ce sera le nirvâna. E-salutations.

Surprenant

 – 
sudouest
 – 
2015-07-10
Wow, les morceaux qui sont à l écoute sont justes impressionnants par leurs qualités, et leurs originalités..... Je ne suis pas un grand fan de jean Michel jarre mais j avoue que cet album m a fait craquer. C est aussi l un des pionniers de la musique électronique qui revient.....

okkkkkk.

 – 
tonitram
 – 
2015-07-10
next !.

Prometteur: hâte de l'écouter entièrement (au casque)

 – 
TILIP-Tiloupio
 – 
2015-07-10
Fan de la première heure, je n'avais que moyennement apprécié Oxygène7-13, et que très peu adhéré à Teo-Tea... Là, je suis plutôt séduit; et quand je vois les collaborations: j'ai vraiment hâte d'écouter ça dans du bon matériel...
Ces premiers extraits sont prometteurs.