Description

Que s’est-il vraiment passé pendant les derniers jours de François Mitterrand ? Comment le monarque à l’agonie a-t-il, ces jours-là, bâti sa propre légende et sculpté sa statue pour l’Histoire ? Pourquoi a-t-il voulu, du 17 mai 1995 au 8 janvier 1996, revisiter Venise, Belle-Ile et Assouan, relire saint Paul et honorer sainte Thérèse de Lisieux ? Quels témoins s’est-il alors choisis pour porter son image, méticuleusement tracée, et défendre son bilan, soigneusement épuré ? C’est ce que ce livre raconte, en traversant 237 jours énigmatiques et en interrogeant la centaine de confidents qui ont défilé, alors, au chevet du Président.
Cette course contre la mort possède sa propre liturgie, en une minutieuse mise en scène qui doit autant à Mitterrand-le-Grand, un homme opiniâtre et libre qui veut mourir sans se rendre, qu’à Mitterrand-le-Petit, un vieillard obsédé par d’ultimes règlements de comptes avec son passé, ses familles et sa postérité.
A l’occasion du centenaire de sa naissance ainsi que des vingt ans de sa mort, Christophe Barbier revisite en expert cette « cérémonie des adieux » qui n’a rien perdu de son mystère.

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée