Description

Le mérite de l’ouvrage de R. Abellio est de nous entretenir d’une Europe encore invisible, celle des prêtres, qui ne dit plus rien aux jeux discrédités de la politique et de l’argent. Celle dont l’auteur annonce la venue est une caste révolutionnaire en train de dépasser les valeurs de pure dévotion et de les intégrer dans les valeurs de connaissance. Un tel ouvrage ne se laisse pas résumer. Il traite ensemble de l’Europe de saint Thomas, Descartes et Husserl, et celle de Nietzsche, Spinoza et maître Eckhart.

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée