Description

Trégor et Goello, où s’inscrivent — entre Guingamp et Lannion, Saint-Brieuc et Paimpol — les tableaux et les récits de ces souvenirs, ont dans la province une couleur à part. L’« Attique de la Bretagne » est à la fois croyante et sceptique, laïque et respectueuse du vicaire, portée aux drôleries et sérieuse dans ses choix. Il est vrai qu’avaient coutume d’y descendre de la montagne ces tailleurs-chiffonniers nomades qui apportaient et colportaient de ferme en ferme, comme un sel, cet esprit de douce fronde par quoi l’homme de ces cantons se distingue de ses graves voisins léonards. Le personnage de fond de cette histoire, un instituteur né de la terre, bretonnant et catholique, avait été invité, en sa qualité de cadet, inutile aux travaux de la ferme, à choisir entre l’école normale d’élèves-maîtres et le séminaire. Professionnel de l’histoire, son fils Maurice Le Lannou a choisi de raconter simplement, avec humour et émotion, le petit drame d’un homme tiraillé qui sut dominer les contraires et rester fidèle à la Bretagne dans la France.

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée