Description

“Je vous pose trois questions auxquelles vous me répondrez en toute franchise : Acceptez-vous de sauter n’importe où, en blind ? Acceptez-vous de sauter avec vingt-deux mètres-seconde de vent ? Acceptez-vous de sauter sans appui-chasse ? — Je réponds oui à vos trois questions, mon Commandant.” C’est la vocation des légionnaires parachutistes : sauter, quelles que soient les conditions atmosphériques, quel que soit le danger. L’histoire des légionnaires parachutistes du 2e B.E.P. commence, en Indochine, en 1949. Le séjour débute au Cambodge dans la décontraction. Pas pour longtemps. Voler au secours d’un poste, d’une unité en difficulté devient, très vite, une routine souvent meurtrière... Puis, dans la nuit du 3 au 4 octobre 1951, le bataillon intervient en unité constituée. Ce sera la bataille de Nghia Lo, suivie de celle du Ba Vi, les opérations “Lorraine”, “Marion”, Na San, Langson... Le 10 avril 1954, les hommes du 2e B.E.P. sautent sur Diên Biên Phu. La plupart disparaissent au combat, ou sont faits prisonniers. Le 3e B.E.P., qui arrivait en renfort, revendique l’honneur de s’appeler 2e B.E.P. De l’Algérie, au Tchad, à Kolwezi, l’histoire du 2e R.E.P., héritier du 2e B.E.P., commence.

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée