Description

Elles étaient espionnes, porteuses de nouvelles importantes, logeuses de combattants de la Résistance ou de soldats
réfugiés alliés... Sans l’aide de ces femmes, durant la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses vies auraient été perdues.
Elles étaient françaises, belges, grecques, norvégiennes, anglaises ou même allemandes. Dans leurs « premières vies », elles étaient institutrices, maîtresses de maison ou étudiantes.
Elles s’appelaient Marguerite Bervoets, Andrée de Jongh, Denise Bloch ou Nancy Wake. Elles ont en commun d’avoir combattu, à leur manière, l’oppression nazie, parfois au péril de leur vie.
Un ouvrage qui rend non seulement hommage aux grandes femmes de la Résistance, mais qui met aussi en lumière des destins méconnus.

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée