Description

Avocat pénaliste des affaires Grégory,Fourniret, Heaulme.... : une profession
est mal connue du grand public.
Maître Thierry Moser nous montre que l’avocat n’est pas un
marchand de paroles, prêt à complaire à celui qui lui confie la
défense de ses intérêts.
L’auteur fait valoir que, défenseur de l’accusé, l’avocat explique et essaie de faire comprendre,
mais il n’a pas à justifier l’infraction. Cela ne se peut.
L’avocat doit être un obstacle à une justice injuste. Il doit être une porte ouverte à une
autre manière de voir et de juger.
Tout débat pénal, spécialement devant la cour d’Assises que Thierry Moser a beaucoup
fréquentée, implique d’apprécier un acte humain dans toute sa complexité psychologique.
L’avocat a pour mission de contribuer autant que possible à la réflexion du juge pour parvenir à la
décision équilibrée et juste.
Faisant appel à ses souvenirs, l’auteur retrace certains dossiers criminels auxquels il a été
confronté tout au long de son activité professionnelle qui a débuté en 1972 pour se terminer au
début de l’année 2020.
L’auteur insiste sur l’inépuisable diversité et la fréquente complexité des procédures criminelles. Il
montre que l’avocat pénaliste est confronté, qu’il plaide pour l’accusé ou pour la victime, à de
multiples situations très différentes, ce qui rend ce métier particulièrement passionnant.
POSTFACE de JEAN-MARIE VILLEMIN

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée