Description

Ce livre constitue la proposition d'une philosophie des sciences des religions. Cela doit s'entendre en deux sens. D'abord au sens d'une épistémologie des sciences des religions : quels sont les problèmes de méthode, de définition des concepts scientifiques, qui se posent spécifi quement pour l'étude des religions, et cela dans les différents champs disciplinaires ? Ensuite, au sens d'une philosophie de la religion : comment le développement des sciences des religions influe-t-il sur les théories philosophiques de la religion ? Ces deux aspects indissociables sont traités dans un dialogue interdisciplinaire : philosophes, historiens, sociologues, théologiens ou encore spécialistes de sciences cognitives dialoguent et confrontent leurs conceptions de l'expérience religieuse, pour introduire aux différentes approches de la religion par l'expérience, et faire émerger des problèmes transversaux : comment aborder scientifiquement l'expérience religieuse sans en perdre l'épaisseur propre ? Peut-on rendre compte de l'expérience religieuse sans la justifier ni la réduire ?
Au centre de la recherche du livre, est développée l'idée que la religion, comme objet de sciences empiriques, oblige à une réflexion philosophique approfondie sur l'idée même d'approche empirique, c'est-à-dire sur le concept d'expérience.
Ont contribué à cet ouvrage : Paul Clavier (ENS de Paris), Anne Coubray (Institut Jean-Nicod-ENS-EHESS), Emmanuel Falque (Institut catholique de Paris), Anthony Feneuil (université de Genève), Pierre Gisel (université de Lausanne), Geneviève Gobillot (université de Lyon 3 Jean Moulin), Xavier Gravend- Tirole (Fondation Trudeau – université de Lausanne), Philippe Grosos (université de Poitiers), Albert Piette (université Paris X Nanterre – CNRS), Ricardo Saez (université Rennes 2), Yann
Schmitt (EHESS), Ghislain Waterlot (université de Genève– IRSE), Jean-Paul Willaime (EPHE – CNRS).

Notes

Moyenne

Pas de note

Avis des utilisateurs

Pas d'entrée