±0
4 dans Top films
±0
3 dans Top films > Comédie

Extrait

Description

Ils pensaient enfin passer une retraite tranquille… 3 ans ont passé. Marilou et Philippe décident de faire découvrir à leurs petits-enfants leur nouvelle maison de vacances au Portugal. Mais une fois sur place, ils découvrent horrifiés que la maison est encore en chantier ! Ce n’est que le début des galères pour les grands-parents car bientôt… ils perdent les gamins. Il ne leur reste plus que deux jours pour les retrouver, avant que leurs parents ne les rejoignent…

Avis des utilisateurs

L’archétype du navet

 – 
ArnaudM38
 – 
2022-11-24
Un monument… de nullité. Tout dans ce film respire le malaise : le jeu d’acteur, les vannes gênantes, l’intrigue bancale.
Le duo Lhermitte/Laroque n’est pas convaincant : entre un Thierry Lhermitte dénué d’humour, estampillé à tort « comique » il y a 40 ans (par qui ?) et une Michèle Laroque épuisée de son propre rôle, on passe cette heure et demie sans le sourire et on arrive au bout partagé entre un sentiment de malaise et de pitié.
Malaise, car derrière les « vannes » et les « gags » téléphonés, on perçoit que ce film est conçu avec les ressorts comiques que les producteurs et réalisateurs, empreints d’un parisianisme bourgeois condescendant, pensent être ceux qui plaisent aux classes populaires. L’humour Camping Paradis n’est pas l’humour de tous.
Méfions nous des personnalités que quelques mondains décrètent « drôles », « comiques ».
Plus généralement, tant que la cinema français , s’il veut prétendre à s’essayer au genre comique, ne sortira pas du champ du politiquement correct, personne ne rira. Et le malaise persistera. Hazanavicius l’a semble-t-il compris avec OSS 117 : on ne fait pas rire si le parti pris est gavé de moraline. A bon entendeur.

Nul nul nul

 – 
JeromedeChine
 – 
2022-11-23
Vraiment nul et mal fait !